POUR JULIETTE

             

            Mini-métrage. Présentation d'un personnage pour la bande démo.

 

Crise de larmes quand l'émotion monte d'un coup.

 

L'histoire du scénario et du film

Quatre tournages en un jour, cela aurait dû être impossible et pourtant nous l'avons fait. Ce film était le troisième de la journée après Réanimation et Chin Chin à Bruxelles et avant Le Seigneur soit avec vous à Liège. Nous avons tourné dans une très belle salle de réunion à HEC Liège, de l'Université de Liège ainsi que dans la salle d'étude des étudiants dans le beau bâtiment du 17ème siècle. C'était un dimanche ; il n'y avait pas de chauffage et comme nous tournions en hiver, il faisait très très froid ! Mais avec les acteurs, les figurants, le réalisateur et l'assistante, nous faisions de notre mieux pour que rien n'y paraisse. Café chaud et biscuits y ont sûrement été pour quelque chose. Ainsi que la lumière des spots !

La scène d'origine était trop longue et pas assez rythmée. Du coup, nous dû avons couper pour aller à l'essentiel. Cela dit, l'histoire de l'enveloppe n'est pas très claire mais elle ne l'était pas plus avant que nous ne coupions !

 

Merci aussi à Audrey Robert, amie de toujours, psychologue énergéticienne et assistante sur ce film. Enfin, merci à Benjamin Pinon, réalisateur hutois de films publicitaires pour entreprises, et qui s'est occupé de l'image.

Même si elle n'apparaît malheureusement plus dans le film, je souhaite rendre hommage à Marie-Claire Paul, qui a assuré en improvisant la réunion. C'est dommage que cette partie ait dû être coupée mais encore merci pour ta disponibilité et ton sang-froid, Marie-Claire ! Merci aussi à mon amie Meera Watelet, ici de dos. Les figurants sont importants ! Ils font vivre la scène !

Et merci à ma collègue et amie de HEC, France Marcotte, pour s'être jointe à nous au pied levé !

Petite apparition de mon jazzman de mari, Phil Abraham ! Allez donc jeter un oeil sur son site ! Celui qui connaît mal le jazz y a tout intérêt. Quant à celui qui connaît bien le jazz, eh bien, il connaît déjà Phil Abraham ! ;-)

Claire éclate en sanglots en racontant ses souvenirs traumatisants à Marie-Claire. Une seule prise pour ceci mais on aurait dû faire de très gros plans pour entrer au plus près de sa douleur.

Comment faire pour pleurer comme ça ? En fait, je suis tellement sensible que ça sort assez facilement et je pleure pour un rien. Une mouche passe. Elle n'a que trois pattes. Oh la pauvre. Bouhouhou... Enfin, c'est à peu près ça !

MANI

En 2016, Mani écrit quelques scènes courtes présentant des personnages très différents, comme si ces scènes étaient extraites de long-métrages.


En 2017, elle tourne ces scènes grâce à l'aide précieuse de Benjamin Pinon, réalisateur belge dans le domaine de la publicité d'entreprise. Les quelques films présentés ici sont le résultat de cette collaboration.


 


Les liens du corps 

Le seigneur soit avec vous

My name is Micha Gangster. Shite! (en anglais)

Dime lo que quieres (en espagnol)

Pour Juliette

Bonne nuit !

Réanimation

Chin Chin (danse)

En septembre 2018, Mani réduit son temps de travail à l'Université de Liège et peut désormais se consacrer davantage à son activité artistique.

Anne Désirotte, alias Mani, a choisi ce nom d'artiste pour sa racine latine : " la main ", en symbole de " celle qui prend sa vie en main " et la façonne petit à petit selon ses propres choix.
 

© 2023 by  Designs by Thomas Rider. Proudly created with Wix.com